Recouvrement de créances et cold calls, la Légion Étrangère des plateformes téléphoniques

Publié le 21 décembre 2021 | Par Holden Caufield

Cold calls are dead, peut-on lire dans des revues sérieuses et scientifiques pour signifier que le télémarketing sur des prospects froids s’avèrerait de moins en moins efficace, à l’heure de Bloctel et de la Do Not Call List et des amendes qu’occasionnent ces appels sortants illégaux.
Il n’en reste pas moins que les deux activités, qu’on a longtemps pratiquées sur des plateaux téléphoniques, ont formé des générations de salesmen efficaces, aux capacités d’écoute et psychologiques rapidement développées.

Portraits et confidences de quelques cadres, acteurs voire hard-rockers ou guitaristes qui ont appris quantité de choses sur les plateaux.

François Beudar a effectué une grande partie de sa vie professionnelle dans des centres d’appels, et comme quantité de jeunes diplômés originaires du Nord de la France dans la fin des années 90, c’est sur un plateau consacré à des appels sortants, qu’il va apprendre les rudiments du métier de la téléprospection : « le BtoB est une école incroyable d’efficacité, précisent les deux dirigeantes de Mars Marketing, à Marseille : les chefs d’entreprises, les cadres sont hyper sollicités, aussi la moindre opportunité d’engager une conversation doit se saisir grâce à un début d’entretien très factuel et imagé. Zéro chance de poursuivre la conversation sinon ». Après ces débuts en BtoB, François Beudar enchainera sur la gestion de services client, pour le compte notamment de Wanadoo, externalisé chez Atos.

Il est désormais salarié, depuis 2006, d’un des leaders européens de l’expérience client et du BPO, Majorel. « On n’oublie jamais ce qu’on a appris sur le floor, en appels sortants, complète Charles-Emmanuel Berc, qui a formé des milliers de télévendeurs depuis le milieu des années 90 : la téléprospection, l’art de convaincre par téléphone un client ou un débiteur afin qu’il accepte de vous rencontrer, de sortir sa carte bleue ou de régler une facture restée impayée, c’est la Légion Etrangère de notre métier : tout le monde y est accepté, quel que soit son passé, va suivre l’entrainement et être tiré vers le haut »

Désormais installé en Afrique sub-saharienne, l’ex-fondateur de Eos Télérelations, a décidé, il y a une dizaine d’années, de s’installer sur ce continent vierge. De très grands e-marchands lui confient, à lui comme à d’autres entrepreneurs de la même trempe, tel Denis Marsault à Tanger, leurs opérations de phoning. Légales. CQFD.

Le numéro 124 du Magazine En-Contact consacrera une série de portraits à ces comédiens, parfois devenus célèbres, à ces PDG qui reconnaissent avoir tout appris en pratiquant le métier de chargé de recouvrement ou fundraiser par téléphone.